Return to site

Du temps dédié pour chaque enfant :

3 idées-reçues qui vous empêchent de le faire plus souvent.

· Profiter ensemble

Vous êtes convaincue de l’intérêt de consacrer régulièrement des moments en tête-à-tête à votre enfant. Et vous-même en ressentez parfois le besoin pour vous sentir plus connectée avec lui.

Mais quand vous jetez un oeil à votre agenda ce beau projet vous paraît totalement irréaliste.

Beaucoup de mamans me confient leur culpabilité de ne pas y arriver. Malgré toute l’attention qu’elles portent à leurs enfants, elles vivent cette frustration de ne pas réussir à leur accorder ce temps particulier.

Dans ce billet, je partage avec vous 3 idées-reçues qui nous empêchent de concrétiser ce projet et vous sentir plus connectée à vos enfants.

« Caser un déjeuner avec mon aînée en pleine pré-adolescence, planifier une sortie en tête-à-tête avec mon second, éternel oublié, sans oublier mon petit dernier même si j’ai l’impression qu’il me ‘rackette’ déjà toute mon attention et mon temps libre…. ». Le projet que me confiait cette maman est louable… mais peut être un peu ambitieux s’il faut relever le défi chaque semaine ! Car dans la course infernale du quotidien, ces occasions semblent tellement rares que le projet devient impossible à concrétiser…

« Du temps dédié pour chaque enfant, c’est l’une des choses les plus encourageante que les parents puissent faire pour leurs enfants (…). Comme un cadeau. » Jane Nelsen

Les ouvrages dédiés à la parentalité et notamment à l’éducation bienveillante évoquent régulièrement le besoin des enfants de passer individuellement du temps de qualité avec leurs parents. Ce besoin reste présent à tout âge : il est tout aussi essentiel pour les plus petits en plein développement que pour nos plus grands déjà si indépendants. Des pédiatres et psychologues ne manquent pas de faire valoir l’intérêt de ces tête-à-tête pour l’équilibre émotionnel, la sécurité affective et le développement des habiletés sociales de nos enfants.

Comment peut-on être si convaincu de l’intérêt que cela représente sans réussir pour autant à concrétiser ? Les raisons sont peut-être à chercher du côté de l’idée que l’on se fait de ces « moments dédiés » ou « moments particuliers »…

#1 Un temps dédié doit être l’occasion de faire quelque chose d’extraordinaire

Sorties au parc, devoir, créneau « bain-repas-coucher », … Notre quotidien avec de jeunes enfants peut parfois sembler d’une telle banalité qu’on s’imagine qu’un « temps dédié » digne de ce nom devrait être consacré à quelque chose d’exceptionnel, qui sort de l’ordinaire. On se met alors en quête de la sortie qui pourrait faire briller les yeux de notre enfant. Parfois même, par un miraculeux concours de circonstances, on concrétise ce projet. Mais de retour à la maison, l’enthousiasme de notre enfant ne semble pas à la hauteur du temps et de l’énergie qu’on y a consacrés. Au sentiment d’avoir échoué s’ajoute alors un sentiment d’ingratitude envers ces enfants si difficiles à satisfaire…

C’est que le temps dédié n’est pas tant recherché pour son côté « extra-ordinaire » que pour l’attention qu’il nous permet de consacrer à notre enfant. Et pour les plus jeunes notamment, le temps passé à décrocher une place pour LE spectacle que tout le monde s’arrache ne compte pas autant que quelques minutes d’une attention pleine et entière, même dans l’ordinaire du quotidien.

Faire à quatre mains la plus haute tour de legos, inventer de nouvelles aventures avec elle pour ses figurines préférées ou se lancer dans une partie de cartes … Voilà quelques exemples de moments où nous pouvons leur accorder notre attention de façon exclusive. À condition bien sûr d’oublier notre portable et de ne pas penser au travail ou au menu du soir. Le voilà l’extra-ordinaire dans la banalité du quotidien : une présence exclusive à leurs côtés, pour quelques minutes consacrées à ce qui leur plaît ou ce qu’ils ont envie de partager.

#2 Pour passer un temps dédié avec l’un de mes enfants, les autres doivent être absents

Oui, l’exclusivité de votre attention est la clé. Et à condition d’avoir pris quelques précautions en amont, vous pourrez même consacrer un moment dédié à l’un de vos enfants alors que les autres sont sous le même toit, voire dans la même pièce.

Pourtant, de nombreux parents estiment qu’un moment dédié digne de ce nom devra s’organiser quand les frères et soeurs sont absents, ou quand il est possible de sortir avec un seul enfant.

Mais pour peu que des règles de fonctionnement aient été partagées au préalable, et sous réserve que les rivalités au sein de la fratrie ne soient pas exacerbées, il vous suffira de « décréter » le moment privilégié, éventuellement par un signal ou un mot. Ce même code pourrait vous permettre aussi de différer les demandes d’attention de vos autres enfants durant ces quelques minutes. A un frère ou une soeur qui insiste, on peut répondre tranquillement : « Je sais que ce n’est pas facile d’attendre. Quand j’aurai terminé avec ton frère/ta soeur, tu me diras ce que tu aimerais qu’on fasse ensemble toi et moi ».

#3 Les moments de temps dédié doivent être planifiés

Vous l’aurez compris en lisant ce qui précède, un moment dédié n’est pas nécessairement un moment planifié. Il suffit parfois de saisir les opportunités qui se présentent.

Un enfant qui se réveille plus tôt que les autres vous permet d’en profiter pour sortir à deux acheter du pain frais ou tout simplement jouer quelques instants ensemble. Votre quotidien avec de jeunes enfants ne regorge-t-il pas de ces « contre-temps », « imprévus » et « changements de programme » ? Certains (pas tous, certes…) pourraient devenir une opportunité de passer plus de temps avec l’un de vos enfants…

Reconsidérez les moments où vous êtes avec eux, ceux que vous passez déjà en tête-à-tête, comme le câlin du soir ou la conduite à des activités. Ce sont autant de créneaux à saisir pour vous rendre pleinement disponible à votre enfant, rester silencieux, simplement présent et à l’écoute. Et le vrai challenge est peut être là : non pas trouver du temps supplémentaire, mais réussir à être pleinement présent avec eux quand nous leur consacrons du temps, que ce soit pour la toilette, l’habillage ou le retour de l’école.

Bien sûr que donner rendez-vous à son enfant pour un moment où vous pourrez lui accorder toute votre attention serait l’idéal. Mais si actuellement cela vous paraît hors d’atteinte, ne négligez pas les occasions que vous offre votre quotidien tel qu’il est actuellement. Apprenez à les repérer, saisissez les opportunités qui s’offrent à vous. Observez ce que cela change dans vos relations avec chacun de vos enfants, dans leur état d’esprit (et le vôtre !). Vous découvrirez peut-être que c’est plus accessible que vous ne l’imaginez…

Et chez vous, qu’est-ce qui rend ces moments difficiles à concrétiser ? Quels sont les moments où vous consacrez déjà du temps à vos enfants qui pourraient être vécus comme des temps dédiés ?

L’auteure. Je suis Céline Syritellis et je suis coach parental. J’ai créé Paizi pour aider les parents à retrouver un quotidien paisible avec leurs enfants. Je leur propose des solutions toujours personnalisées pour profiter du quotidien avec leurs enfants et construire avec eux une relation riche et solide, qui leur permettra de devenir plus tard des adultes épanouis.

Le quotidien avec vos enfants, vous en profitez un peu, beaucoup ou pas du tout ?

Pour le découvrir, je vous invite à télécharger votre eBook gratuit.

J'y ai recensé 20 moments incontournables de nos semaines de parents : des départs du matin au créneau "bain-repas-coucher" du soir.

Dans cet eBook, je vous dis tout sur ces « temps-forts » et ce qui les rend essentiels pour nos enfants. Faites le test et identifiez les moments "cool" et les moments "chauds" de votre quotidien !

Crédit photo : Xavier Mouton

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly