Return to site

Tâches ménagères : les 3 vraies raisons pour lesquelles nos enfants n'en font pas davantage.

· Profiter ensemble

Impliquer ses enfants dans les tâches ménagères est un idéal pour beaucoup de parents, qui rêveraient de voir leur enfant débarrasser spontanément son assiette, faire son lit ou ranger son linge propre. Au-delà de l’aide apportée, nous savons aujourd’hui que la participation de nos enfants aux tâches courantes de la maison s’avère bénéfique pour leur épanouissement.

Je me suis posé la question de savoir pourquoi beaucoup en rêvent, mais peu y parviennent.

La participation aux tâches ménagères permettait de prédire la réussite future de nos enfants...

Mettre la table, sortir la poubelle, vider le lave-vaisselle, trier le linge, … L’entretien courant de la maison comporte de nombreuses tâches qui sont à la portée de nos enfants, même les plus jeunes. Pour reprendre l’image de la légende du colibri, chaque membre de la famille a la possibilité de « faire sa part » selon ses capacités.

Des chercheurs se sont penchés récemment sur les bienfaits de l’implication de nos enfants dans les différentes tâches domestiques. Les travaux d’une chercheuse américaine ont même démontré que la participation aux tâches ménagères permettait de prédire leur réussite future ! Ces résultats ont été étayés par une étude anthropologique qui comparait les pays occidentaux avec d’autres cultures dans lesquelles cette implication est plus ancrée. Les « corvées » s’avèrent constituer une occasion précieuse de développer des qualités comme l’empathie, la persévérence et la confiance en soi.

Alors qu’est-ce qui coince ? Je partage avec vous trois de nos attitudes de parents qui s’avèrent contre-productives.

#1 Se dire qu’on a plus vite fait se faire soi-même.

On ne va pas se mentir : impliquer nos enfants dans les tâches ménagères est un investissement sur le long terme, qui demande de l’organisation et une grande dose de patience. Or, le temps et l’énergie sont des ressources dont nous manquons cruellement quand on a de jeunes enfants. Même lorsque notre enfant est plutôt partant (ce qui est déjà un bon début !!), il n’est pas nécessairement autonome ou ne fait pas tout parfaitement. Comme tout apprentissage, il se fera progressivement, qu’il s’agisse de l’efficacité dans la réalisation d’une tâche ou même du simple réflexe d’y penser.

Quand on a une première fois voulu saisir l’élan naturel des plus jeunes de s’emparer d’une balayette ou d’un chiffon, on ne le perçoit pas forcément comme ce que l’on pourrait appeler « un sacré coup de main » ! Pourtant, c’est leur besoin de se sentir responsable et de participer à nos côtés qui se manifeste à travers ces tentatives, même maladroites.

« J’ai plus vite fait de faire moi-même » est souvent un constat auquel nous arrivons après des premiers essais infructueux (et malgré l’enthousiasme des plus jeunes). Mais cette pensée est notre pire ennemie si on a un jour caressé l’espoir de voir nos enfants sortir spontanément la poubelle qui déborde ou mettre la table.

#2 Profiter de certaines tâches pour s’octroyer 5 minutes de tranquillité.

Avec de jeunes enfants, la difficulté au quotidien consiste souvent à réussir à préparer un repas sans s’interrompre systématiquement pour éviter un accident dans la cuisine, gérer une dispute ou répondre à leurs diverses sollicitations (« Maman, elle est où ma voiture rouge ? »). Du coup, on est déjà bien contents s’ils nous laissent tranquilles quand il faut donner un coup d’éponge sur la table ou passer l’aspirateur. Dans ce quotidien intense, étendre le linge sans enfant(s) dans les pattes, c’est parfois presque un moment de détente !

Alors quand les enfants jouent calmement dans leur chambre (pour une fois !), on se demande à quoi bon les « déranger ». On y gagne un instant de tranquillité et la satisfaction de s’être acquitté d’une tâche supplémentaire. En tant que parent, choisir ses batailles est souvent nécessaire pour ne pas s’épuiser à la tâche ou vivre dans un conflit permanent avec nos enfants. Mais sur le long terme, si l’on ne parvient pas à trouver dans le quotidien une ou deux tâches sur lesquelles les impliquer, on court le risque de se retrouver aux portes de l’adolescence, quand ils seront peut-être moins enclins à donner un coup de main…

#3 Sous-estimer l’intérêt des tâches domestiques.

Le regard que nous portons sur les différentes tâches domestiques est déterminant pour la participation de nos enfants. Les mots qu’on utilise pour en parler en témoignent : « corvées », « tâches », … Rien de très « vendeur » ni pour nous, ni pour nos enfants !

Pour nos enfants, elles répondent pourtant à différents besoins essentiels : être responsabilisé, apprendre, devenir autonome, expérimenter, …

Finalement, quoi de plus noble que de se préoccuper de faire de notre maison un endroit où il fait bon vivre et passer du temps ensemble ?…

Changer de regard sur les corvées de lessive, c’est y voir une occasion d’apprentissage des couleurs ou des matières pour trier le linge, de la lecture pour choisir le bon programme, … Pour un tout jeune qui adore verser et transvaser, arroser les plantes ou remplir la gamelle du chat est une occasion précieuse de s’exercer « pour de vrai ».

L’envie de participer, d’être impliqué et responsabilisé de nos enfants est souvent plus forte qu’on ne le croit. En témoigne leur fierté d’être officiellement nommé « responsable du linge » pour donner l’alerte quand le panier à linge sale déborde !

Mais surtout, les tâches domestiques nous offrent une occasion de joindre l’utile à l’agréable. En impliquant nos enfants d’abord à nos côtés pour préparer la table ou nettoyer les vitres, on gagne une occasion de passer du temps ensemble. Si, si ! Pour cela, cessons de les voir comme quelque chose dont il faut s’acquitter avant de pouvoir être disponible pour nos enfants. Pour peu que l’on s’organise en prévoyant du temps en plus et un matériel adapté, elles peuvent nous offrir des moments de plaisir partagé avec nos enfants.

Finalement, quoi de plus noble que de se préoccuper de faire de notre maison un endroit où il fait bon vivre et passer du temps ensemble ?… C’est pour cette raison que l’entretien de la maison et les tâches ménagères font partie des 20 temps-forts de notre quotidien de parents que je vous présente dans cet eBook à télécharger gratuitement. Vous y découvrirez 19 autres occasions parfois insoupçonnées de profiter des moments du quotidien que vous partagez avec vos enfants ;-)

Et chez vous, les enfants participent un peu, beaucoup ou… pas encore ? N'hésitez pas à partager en commentaires.

L’auteure. Je suis Céline Syritellis et je suis coach parental. J’ai créé Paizi pour aider les parents à retrouver un quotidien paisible avec leurs enfants. Je leur propose des solutions personnalisées pour gérer sereinement les crises et les oppositions, mais aussi l’organisation pratique d’un quotidien avec de jeunes enfants.

Envie de suivre les solutions que je partage pour profiter du quotidien avec vos enfants ? Abonnez-vous à la newsletter et retrouvez-moi sur la page Facebook de Paizi.

Crédit Photo : Céline Syritellis / Paizi

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly