Return to site

Comment dire à son enfant que ses dessins déchirent... tout en restant sincère !

· L'aider à grandir

De nombreux parents d’aujourd’hui savent bien que les compliments sont à manier avec précaution.

Ils ont lu que les encouragements étaient une façon plus efficace de nourrir la confiance en soi et l’estime de soi de leurs enfants.

Depuis les années 70, les travaux de Carol Dweck, professeure de Psychologie à Stanford, montrent que les compliments enferment dans des cases et nourrissent un « état d’esprit fixe », c’est à dire la croyance que nos facilités et nos faiblesses sont liés à des traits de personnalités avec lesquels nous sommes nés qu’on ne peut pas vraiment changer.

Quand on utilise des compliments (« c’est beau », « tu dessines bien », « tu es un bon dessinateur », …), on formule un jugement. Un jugement positif, ou favorable, mais un jugement quand même.

Les encouragements au contraire, nourriraient un « état d’esprit de développement » et la prise de conscience que nos talents ou qualités ne sont pas innés ou figés, mais plutôt le fruit du travail.

En privilégiant les encouragements, l’adulte valorise les accomplissements mais aussi les évolutions.

Les parents peuvent alors soutenir les efforts de leurs enfants et nourrir leur confiance en soi plus efficacement.

Seulement voilà, « encourager » n’est pas toujours notre langue maternelle et en tant que parent, il peut être difficile de trouver les mots justes…

Parmi les situations emblématiques, ce moment où votre enfant vous tend fièrement le dessin qu’il vient de réaliser avec application.

C’est la situation que je vous propose d’imaginer pour découvrir comment encourager plutôt que complimenter.

Dans cet article, j'ai recensé pour vous 20 phrases pour remplacer les compliments quand votre enfant vous tend sa toute dernière réalisation.

Je les ai regroupées en 5 attitudes à adopter pour nourrir sa confiance en soi et développer son estime de soi.

S’intéresser aux détails de la réalisation

S’intéresser aux détails de la réalisation permet de se défaire d’étiquettes comme « beau / pas beau » ou « réussi/râté ».

Voici quelques exemples

#1 "Tu as mis beaucoup de couleurs."

#2 "Oh des fleurs ! Dis donc, les pétales sont bien tous accrochés au coeur de la fleur."

#3 "Je reconnais bien le petit chien dans le jardin. C’est bien le chien, là ?"

#4 "Tu as dessiné beaucoup de bateaux sur ce lac."

Témoigner de l’intérêt

Quelle meilleure façon de nourrir la confiance en soi que témoigner de l’intérêt pour les réalisations de nos enfants ? Plutôt que des « positifs » ou « valorisants », formulez des descriptions ou posez des questions :

#5 "Montre moi ce dessin. Tu me racontes ce que tu as dessiné ?"

#6 "Dis-moi ce que tu as mis juste ici, en tout petit."

#7 "C’est un paysage que je ne connais pas. C’est toi qui l’as inventé ?"

#8 "Tiens, on dirait ton doudou. C’est bien lui que tu as voulu dessiner ?"

Et parfois un silence, le temps d’accorder quelques instants pour observer avec attention leur réalisation sera la façon la plus puissante de manifester votre intérêt.

Soutenir les efforts et prendre conscience des évolutions

Renoncer aux compliments nécessite de s’intéresser aux détails et de relever tout ce qui change d’un dessin à l’autre, d’une année à l’autre.

Avec un peu d’observation, il est possible d’attirer l’attention de son enfant sur ces infimes détails qui évoluent au fil des dessins.

#9 "Tes bonhommes ont vraiment tout ce qu’il faut maintenant : on voit bien la tête, le corps, les bras, les mains…"

#10 "Tu as dessiné énormément de détails. Il y a de plus en plus de choses à regarder dans tes dessins."

#11 "Tu as colorié en respectant les contours, on sent que ta petite main t’obéit de mieux en mieux !"

#12 "Tiens, tu as mis les lignes de perspective. C’est la première fois que je le remarque !"

Valoriser le « processus »

Témoigner de l’intérêt au plaisir pris à la réalisation ou l’application de l’enfant est une façon de valoriser le processus plutôt que le résultat final. Les parents peuvent ainsi soutenir les efforts de leurs enfants et développer leur persévérance.

#13 "Tu as passé un bon moment à faire ce dessin ?"

#14 "Dis donc, tu étais très concentré on dirait ;-)"

#15 "Eh ben, tu as passé an grand moment à dessiner. Ça t’a plu ?"

#16 "Tu as recommencé trois fois ?!! Ça c’est ce que j’appelle être persévérant ;-)"

Exprimer notre propre ressenti, nos goûts

En tant que parents, exprimer nos goûts, nos préférences, c’est aussi une façon de témoigner de l’intérêt, du moment que c’est authentique et sincère.

Après tout, nous ne sommes ni des machines ni des juges tenus à l’impartialité !

Autorisez-vous à exprimer l’effet que produit sur vous ce dessin, surtout si c’est avec enthousiasme.

#17 "J’adore ces couleurs, tu as utilisé mes couleurs préférées !"

#18 "J’aime beaucoup la façon dont tu as organisé ton dessin : le soleil brille juste au dessus de la maison, et on a l’impression que c’est une maison où il fait bon vivre."

#19 "Ton dessin me plaît : ça nous fera un bon souvenir de cette semaine à la mer !"

#20 "Ah celui là, il irait très bien au-dessus de mon bureau. Je peux l’accrocher ?"

Ce qui marche pour les dessins fonctionne aussi pour toutes les réalisations et accomplissements de vos enfants.

À vous de décliner ces quelques phrases aux autres domaines dans lesquels vos enfants expriment leurs talents ;-)

Et chez vous ? Quelle est la première phrase qui vous vient quand votre enfant vous tend sa dernière oeuvre ?

Pas envie que ça s’arrête là ?

L’auteure. Je suis Céline Syritellis et je suis coach parentale. J’ai créé Paizi pour aider les parents à retrouver un quotidien paisible avec leurs enfants. Je leur propose des solutions personnalisées pour profiter de leur vie de famille et construire avec leurs enfants une relation riche et solide, qui leur permettra de devenir plus tard des adultes épanouis.

Crédit photo : Anita Jankovic pour Unsplash

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK