Return to site

3 idées-reçues sur les enfants hypersensibles

· A hauteur d'enfant,Profiter ensemble

Qui sont les enfants hypersensibles ?

Comment les reconnaître ? Et surtout comment les accompagner au mieux ?

Pas facile de savoir si on a affaire à un petit hypersensible ou non. Surtout que le terme d‘hypersensibilité - ou haute sensibilité - renvoie à un certain nombre d’idées-reçues sur ces enfants.

Quand nous évoquons ensemble les réactions ou difficultés de leurs enfants, de nombreux parents évacuent hâtivement la piste de l’hypersensibilité ou au contraire la considère comme un problème à résoudre.

« Je ne crois pas qu’il soit hypersensible, il est tellement brutal ! »

« Ma fille n’est pas vraiment hypersensible : elle pleure très peu »

« Mon enfant est hypersensible, je ne peux pas l’inscrire à l’école... »

Mieux connaître l’hypersensibilité et les caractéristiques des enfants hypersensibles permettra peut être à des parents démunis devant les réactions disproportionnées de leur enfant d’envisager enfin des pistes qui leur permettront de retrouver plus de sérénité.

Changer de regard sur l’hypersensibilité est essentiel pour découvrir la meilleure façon d’accompagner son enfant hautement sensible.

Dans cet article, je partage avec vous 3 idées-reçues sur les enfants hypersensibles et l’hypersensibilité.

Idée-reçue #1 : Un enfant hypersensible est un enfant très émotif

Hypersensibilité ne veut pas dire hyperémotivité. Si l’une et l’autre peuvent co-exister, il n’est pas exact de réduire l’hypersensibilité à une grande émotivité.

L’hypersensibilité renvoie davantage à une hyper-acuité, c’est-à-dire à une capacité plus grande à percevoir à travers leurs sens. Bruit, lumière, émotions,… les personnes hypersensibles ont des seuils de perception abaissés, que ce soit pour les perceptions sensorielles (vue, audition, toucher, …) ou les signaux émotionnels.


Ce sont d’ailleurs ces seuils de perception abaissés et la difficulté à filtrer ou faire le tri qui génère ce sentiment de saturation que connaissent bien les personnes hypersensibles.

Il en va des émotions comme du phénomène de l’étiquette qui gratte : les enfants hypersensibles ont un discernement exacerbé des marques émotionnelles de leurs interlocuteurs comme elles l’ont pour des sensations subtiles au niveau du toucher.
Cela ne signifie pas pour autant que ces enfants hautement sensibles pourront être perçus comme plus « émotifs » ou plus « sensibles » (au sens émotionnel).

Au niveau des émotions, ce qui caractérise un enfant hypersensible, c’est davantage sa capacité à les percevoir que le fait de les exprimer de façon intense ou exagérée.

Idée-reçue #2 : Un enfant hypersensible est un enfant doux et délicat

Les enfants hypersensibles sont souvent dépeints comme des enfants particulièrement doux et délicats. Comme si leur hypersensibilité imposait que leur personnalité soit au diapason de leur haute sensibilité, que l’on pourrait décrire comme des artistes ou doux rêveurs.

Pourtant ça n’est pas toujours vrai. Je pense notamment à ces enfants chez qui l’hypersensibilité coexiste avec une certaine brusquerie, de la maladresse ou une forte impulsivité. Dans son ouvrage sur les enfants hypersensibles, la psychologue Emmanuelle Rigon décrit les « hypersensibles réactifs », ces enfants que l’on trouve trop bruyants ou trop agités pour envisager qu’une hypersensibilité puisse se cacher derrière ces réactions exacerbées.
Ce sont pourtant des enfants pour lesquels les parents peuvent repérer une intolérance aux bruits (le mixeur, l’aspirateur ou les applaudissements), à des sensations corporelles (peau sensible ou réactive, sentiment d’être agressé à la moindre bousculade involontaire, …) ou à des réactions expressives (adulte qui réagit vivement par peur ou fait les « gros yeux »).

Chez certains enfants, l'hypersensibilité peut donc se cacher derrière des comportements qui nous semblent aux antipodes de l’image que l’on se fait de la sensibilité.

Comment penser qu’un enfant qui paraît aussi bruyant que brutal puisse être un enfant hypersensible ? C’est pourtant la piste qui s’avère la plus efficace pour permettre aux parents de retrouver le calme à la maison et apporter de l’apaisement à leur enfant...

Idée-reçue #3 : Un enfant hypersensible doit être préservé

L’idée que les enfants hypersensibles sont vulnérables et fragiles conduit de nombreux parents à rechercher la meilleure façon de les préserver pour mieux les protéger.

Si préserver son enfant des effets de saturation que peuvent produire l’hypersensibilité est parfois nécessaire, ça n’est pas la meilleure façon de les accompagner à moyen ou long terme.

Il est vrai que l’hypersensibilité de ces enfants les conduits à être facilement dérangés par des choses que d’autres ne perçoivent pas (ambiance sonore, signaux lumineux, expressions du visage, …). Mais la meilleure façon de leur permettre d’apprivoiser leur haute sensibilité (et d’en faire une force) nécessite de mieux la connaître, de savoir la prendre en compte et enfin découvrir les stratégies qui permettent de la vivre sereinement. Tout ceci vaut également pour les adultes hautement sensibles !

Les enfants hypersensibles ne sont pas des enfants à garder sous cloche de peur de les voir réagir trop intensément.

Les aider à percevoir leur sensibilité comme une force et non comme une « bizarrerie » est peut être la mission la plus délicate pour les parents d’enfants hypersensibles (surtout s’ils vivent eux-mêmes leur hypersensibilité comme étant anormale).


Accompagner son enfant hypersensible pour lui permettre de repérer les facteurs de saturation ou sur-stimulation et les manifestations de son hypersensibilité est la meilleure façon celui permettre de vivre sereinement cette grande sensibilité en grandissant.

Et vous ? Quelle image avez-vous des petits hypersensibles ?

Envie d’en savoir plus sur les enfants hypersensibles ?

★ Repérez les 3 moments sous haute tension dans la journée d’un enfant hypersensible et découvrez pourquoi ça vaut le coup de les identifier.

★ Téléchargez mon eBook gratuit pour faire le point sur les moments les plus "cool" et les plus "chauds" de votre quotidien avec des enfants hypersensibles.

Créneau "bain-repas-coucher", départs le matin, ... J'y ai recensé 20 moments incontournables de nos journées de parents, qui sont les "temps-forts" de notre quotidien avec de jeunes enfants.

Découvrez ceux auxquels être attentifs et mettez toutes les chances de votre côté de vivre un quotidien paisible avec vos enfants !

L’auteure. Je suis Céline Syritellis et je suis coach parentale. J’ai créé Paizi pour aider les parents à retrouver un quotidien paisible avec leurs enfants. Je leur propose des solutions personnalisées pour profiter de leur vie de famille et construire avec leurs enfants une relation riche et solide, qui leur permettra de devenir plus tard des adultes épanouis.

Crédit photo : Jen Johnsson pour Unsplash

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly