Revenir au site

Maman et Enfant Hypersensibles : un duo gagnant ?

· Être parent,L'aider à grandir

Élever un enfant hypersensible quand on l'est soit même peut s’avérer épuisant au quotidien.

La difficulté est de savoir accueillir sereinement les émotions de son tout petit quand on les vit comme par procuration.

En parallèle, il faut aussi préserver les occasions de se ressourcer dans le quotidien trépidant (et parfois trop bruyant) de la vie de maman.

Vous vous sentez démunie devant votre bout de chout de chou qui semble pourtant vous ressembler sur tant de points ?

Rassurez-vous, être une maman hypersensible, c’est aussi un atout très précieux car votre petit ressent la même chose ! Même si ça ne saute pas toujours aux yeux dès le début…

Instinctivement, vous allez privilégier des environnements qui conviendront à votre enfant sensible au bruit par exemple.

Votre vécu lui permet aussi de mieux comprendre ses réactions à ce que beaucoup considèrent comme « des détails » : une étiquette mal placée, des bruits envahissants, ...

Et surtout, pour peu que vous ayez apprivoisé votre propre émotivité, vous détenez, comme toutes les femmes hypersensibles, les clés précieuses à partager avec votre enfant. Vous pourrez le guider plutôt que vous épuiser à le préserver de tout !

J’ai écrit cet article pour les mères qui ont le sentiment qu’avoir un enfant aussi sensible qu'elles, c’est un cocktail explosif. Voici 3 raisons pour lesquelles ça détonne parfois dans le quotidien !

Je partage avec vous ce qui peut vous jouer des tours mais j’avais surtout envie de vous amener à regarder les atouts qui font du couple « maman et enfant hypersensibles » un duo gagnant !

Pourquoi ça tourne au cocktail explosif, quand maman et enfant sont hypersensibles ?

#1 Par effet de contagion

C’est ce qui se produit quand vous sentez, en tant que mère hypersensible, votre enfant en train de « monter » et que vous vous tendez à votre tour, comme par contagion. 

Quand votre petit sature, vous êtes contaminée par la même exploision intérieure.

Au moment où votre enfant fait une crise, vous percevez avec une intensité si extrême l’état émotionnel de votre enfant que vous perdez vos moyens au lieu de l’accompagner au mieux.

De son côté, votre bambin sent trop bien vos tensions d'adulte hypersensible pour retrouver l’apaisement. C’est un cercle vicieux qui s’installe.

#2 À cause de l’intensité du quotidien avec de jeunes enfants

Quand on est une femme émotive, devenir maman et vivre un quotidien intense, bouillonnant et trépidant (voire bruyant) avec un petit en bas âge, ça n'est pas toujours de tout repos.

En tant que parent hypersensible, vous captez tous les bruits de la maisonnée. Vous n’ignorez aucune sollicitation de votre progéniture. Cette hyper-vigilance est une source de fatigue à ne pas négliger…

Et si vous ne parvenez pas à préserver des moments où vous ressourcer, vous risquez de vous sentir très vite à saturation. Ainsi, lorsque survient une dispute, un incident ou autres imprévus de la vie de tous les jours avec votre jeune enfant, vous n'arrivez pas à réagir sereinement.

#3 A force de se sentir si démunie devant un enfant qui semble tant lui ressembler

Comment peut-on se sentir à la fois si connectée à son fils ou sa fille hypersensible et si impuissante devant certaines de ses réactions ? C’est que cette ressemblance n’est pas une identité parfaite !

Si vous partagez ce trait de caractère avec votre bambin, il ne s'exprime pas pour autantde le même façon chez lui. Il n'appellera donc pas les mêmes réponses !

Sans parler de la différence de maturité de vos cerveaux respectifs !..

Maman et enfant hypersensibles sont plus différents qu’il n’y paraît au premier abord.

À trop vouloir appliquer ce qui marche pour vous (en tant qu’adulte), vous pouvez passer à côté de ce dont votre tout petit a besoin pour se ressourcer… et de ses capacités pour y parvenir !

Les atouts entre une femme hypersensible et son enfant qui lui ressemble

Quand on est une fille ou un garçon hypersensible, avoir une maman aussi sensible peut être un sacré atout… pour peu que celle-ci ait identifié et décrypté sa propre hypersensibilité !

Si les études récentes [voir les références en fin d'article] établissent une cause génétique à l’hypersensibilité (les enfants hypersensibles ont souvent un ou deux parents hypersensibles), la prise de conscience de sa propre hypersensibilité est primordiale pour accompagner son enfant hautement sensible.

Voici 3 points forts de ce duo.

#1 Une meilleure compréhension des signes de l'hypersensibilité

Retirer avec empressement un tee-shirt parce que l’étiquette l’a griffé, pleurer quand on branche l’aspirateur, refuser d’avancer à cause du vent dans le cou, … Ce sont des situations qui vous parlent ?

Comment comprendre ce genre de « bizarreries » si l’on n’a pas vécu soi-même des intolérances similaires ?

Si vous êtes une maman hypersensible, vous avez moins tendance à prendre ces réactions pour des "caprices"… et vous parviendrez plus facilement à réagir de façon appropriée devant votre fille ou votre fils.

#2 Votre mode de vie de maman hypersensible est est naturellement adapté à celui de votre petit

Votre besoin de calme et de stimulations limitées est profitable pour son enfant hautement sensible.

Dans la vie de tous les jours, vous privilégiez plus naturellement les ambiances sonores douces (voix, musique ou radio) et vous aurez tendance à limiter les situations nouvelles ou trop déstabilisantes. Indirectement vous offrez à votre enfant un quotidien plus à même de lui permettre de se ressourcer.

#3 Un soutien maternel plus aisé

Pour peu que vous ayez apprivoisé votre propre vulnérabilité et votre sensibilité exacerbée, vous disposez de pistes pour accompagner au mieux un enfant dans son hypersensibilité.

Sans avoir à le mettre « sous cloche », vous pouvez lui proposer des stratégies pour se ressourcer ou vivre le plus sereinement possible les situations qui lui sont désagréables (nouveauté et dépaysement, bruits et lumières vives, spectacles vécus trop intensément, …).

Et chez vous ? Votre quotidien ressemble plutôt à un « cocktail explosif » ou un « duo gagnant » ?

Sachez-le : une maman et son enfant hypersensibles ont donc toutes les chances de surmonter ensemble les difficultés liées à l'émotivité et une sensibilité exacerbée. D'une part la mère est en capacité de reconnaître les signes de l'hypersensibilité, de l'autre elle est aussi la mieux placée pour livrer à son enfant, fille ou garçon, les stratégies qu'elle a mises en place pour vivre sereinement.

Si vous souhaitez des pistes sur le sujet, n'hésitez pas à me contacter. Je suis à votre écoute !

Envie d’en lire plus ?

L’auteure. Je suis Céline Syritellis et je suis coach parentale. J’ai créé Paizi pour aider les parents à retrouver un quotidien paisible avec leurs enfants. Je leur propose des solutions personnalisées pour profiter de leur vie de famille et construire avec leurs enfants une relation riche et solide, qui leur permettra de devenir plus tard des adultes épanouis.

Références scientifiques :

Aron, E., Mon enfant est hautement sensible, Editions Leduc.S Pratique (2019) p. 27 sq.

Suomi, S. J., "Genetic and Maternal Contributions to Individual Differences in Rhesus Monkey Biobehavioral Development", in Psycho-biological Aspects of Behavior Development, sous la dir. Krasnogor, N. et alii

Licht, C., Mortensen, E. L., Knudsen, G. M., "Association Between Sensory Processing Sensitivity and the Serotonin Transporter Polymorphism 5-HTTLPR Short/Short Genotype", Biological Psychiatry 69, 2011

Chen, C. et alii "Contribution of Dopamine-Related Genes and Environmental Factors to Highly Sensitive Personality : A Multi-Step neuronal System-Level Approach", PLoS ONE 6, 2011

Crédit photo : Shelby Deeter pour Unsplash

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK