Return to site

Lettre aux mamans qui me disent : "ça n'est pas si terrible que ça"

· Petites réflexions

Lorsqu'elles se sont laissées aller à partager avec moi des moments plus sombres de leur quotidien avec les enfants, beaucoup de mamans concluent en me disant "mais bon, ça n'est pas si terrible que ça non plus...".

Je ne peux m'empêcher de me demander ce qui les pousse à refermer de cette façon l'espace qu'elles venaient pourtant d'ouvrir pour se sentir écoutées, acceptées telles qu'elles sont ou même soutenues.

Dans cet article, je partage avec vous les mots que j'aurais envie de leur adresser.

Après tout, ça n’est pas si terrible à endurer. Tu l’as fait jusque là. On peut dire que tu es courageuse. Et persévérante aussi. On sait bien que la vie de parent n’est pas une sinécure, qu’il y a des jours avec et des jours sans. Personne n’a dit que c’était facile. Non, personne.

D’ailleurs tu relativises facilement. Tu peux même encore en rire ! Il suffit que tu sortes un peu du huis-clos avec tes enfants et que tu voies du monde. Le temps d’un goûter chez une autre maman ou d’une sortie au parc. Dans ces moments-là, la situation ne te paraît plus aussi dramatique. Les autres parents sont même admiratifs de ton recul. Ils rient volontiers avec toi quand tu décris les dernières crises de tes enfants avec auto-dérision. Ça t’aide à accepter que tout ne soit pas idyllique.

Personne n'a dit que c'était facile.

Tu rencontres parfois une oreille attentive et bienveillante à qui tu confies plus facilement tes doutes et tes inquiétudes. C’est souvent une autre maman, dont les enfants sont un peu plus âgés que les tiens. Tu lui parles, elle ne te juge pas et semble même te comprendre. Ses enfants ont l’air calmes et équilibrés. Peut-être a-telle connu les mêmes affres que toi et a fini par les dépasser ? Tu te sens plus légère. Prête à repartir pour un tour.

Et puis il ne faut pas exagérer. Ça n’est pas tout le temps difficile non plus. Il y a des trèves, des moments de grâce même.

Certains soirs ils viennent à table au premier appel et vont se coucher sans faire de manières.

Il y a des week-ends sans disputes, et tu as même pu immortaliser le moment où ton aîné prenait sa petite soeur ou son petit frère par la main quand vous étiez au parc.

Il y a ces petites phrases qui te font penser que tout cela vaut la peine. Comme lorsque ton enfant te dis « Attends, maman, je vais t’aider parce que c’est lourd ». C’est bien la preuve qu’ils ne sont pas si ingrats que ça et que tes efforts finissent par payer. Non ? Le genre de choses qui remplit ton réservoir jusqu’à la prochaine déconvenue.

Nos soirées ressemblent certes à des montagnes russes mais ça vaut le coup, non ?

Oui c’est parfois dur mais qu’est-ce qu’on les aime… Il y a ce moment particulier de la « ronde de nuit ». Quand, avant de te coucher, tu vas vérifier que ton enfant est bien couvert. Quoi de plus paisible qu’un enfant en train de dormir ? Cette vision suffit à effacer les moments de doute et de découragement que tu as vécus plus tôt dans la soirée. C’est l’effet puissant de cet afflux d’ocytocine que notre corps sécrète quand on prend son bébé dans les bras par exemple. La nature est bien faite : dopés à l’ocytocine, on ne risque pas de cesser de les aimer ! Nos soirées ressemblent certes à des montagnes russes mais ça vaut le coup, non ?

Oui, c’est vrai. Ça pourrait être pire. Tu l’as peut être constaté en tombant par hasard sur un épisode de Super-Nanny ou de Pascal le grand-frère à la télé. Non pas que le malheur des autres te réjouisse mais il a l’avantage de t’aider à te sentir moins seule. Il y a des parents bien plus dépassés que toi. Si tes enfants sont parfois un peu insolents, ils ne t’insultent pas.

Et puis dans 3 semaines, ils seront en vacances chez leurs grands-parents. Ça va arriver vite : plus que 3 mercredi et 2 week-ends à gérer ! Tu auras ensuite une semaine entière de pause bine méritée. Pas de départ précipité du boulot en fin de journée, personne à coucher le soir, la possibilité d’aller chez le coiffeur quand tu veux,... Pas de contraintes !

Tout ce qu’il faudrait faire, tu l’as lu ici ou là, dans les livres ou sur internet. Oui, dans l’absolu, tu sais bien ce qu’il faudrait faire. Mais là, concrètement, tu ne vois pas comment ce serait possible.​

Alors quoi ? Demander de l’aide ? Tu sais bien ce que pourrait te dire un professionnel.

Oui, ok, tu pourrais t’organiser différemment pour mieux gérer la logistique. On va te dire qu’il suffit d’anticiper.

Tu es déjà convaincue que prévoir un temps dédié avec chacun de tes enfants leur serait bénéfique. Le problème c’est qu’il n’y a que 24h dans une journée.

Tu te dis toi-même que si tu étais plus constante, tes enfants respecteraient mieux les règles à la maison. Après tout, personne n’est parfait !

Tout ce qu’il faudrait faire, tu l’as lu ici ou là, dans les livres ou sur internet. Oui, dans l’absolu, tu sais bien ce qu’il faudrait faire. Mais là, concrètement, tu ne vois pas comment ce serait possible.

Et puis est-ce que ça vaut vraiment le coup ? Rien n’est certain !

Tu as déjà essayé pas mal de choses. Tu commences à douter qu’il puisse exister une solution miracle…

Et pourtant, combien de fois as-tu rêvé que le quotidien avec tes enfants soit plus léger, plus fluide ? Qu’il puisse être une source d’épanouissement pour eux comme pour toi ? L’énergie que tu déploies souvent trouve sa source dans cette conviction que tu as. La conviction qu’une enfance heureuse serait le plus beau cadeau que tu puisses faire à tes enfants. Que c’est maintenant que se construit la relation riche et solide qui leur permettra d’oser te confier leurs doutes plus tard. Tes parents se félicitent que tu aies été si sage étant petite ; toi tu nourris l’ambition que tes enfants soient heureux et épanouis plutôt que dociles.

N’es-tu pas la première à regretter de ne pas être plus patiente et bienveillante ? À te reprocher d’avoir « craqué » parce que tu étais fatiguée après cette longue journée ? Sinon comment expliquer ces moments où tu pleures seule dans la salle de bain pendant que tes enfants continuent de crier dans le salon ?

Plutôt que de te référer à une « norme » supposée bonne, pourquoi ne pas sonder ce qui se passe en toi ? D’autres parents s’y retrouvent peut être dans ce joyeux bordel, mais toi tu as un grand besoin de calme ? Certains pensent que quelques cris n’ont jamais tué personne mais toi tu sais trop l’impact que cela peut avoir sur l’estime de soi ? Certains estiment que les enfants ne devraient pas être l’unique centre de l’attention et de préoccupation des parents alors que tu as tant espéré et attendu les tiens ! Les standards des autres parents sont-ils aussi les tiens ?

Ce que tu voudrais changer peut être changé. Que valent des fins de journée plus sereines ? Quel seuil attends-tu d’avoir atteint avant de vivre ta parentalité telle que tu voulais la vivre ? Quelles bornes devront dépasser tes enfants avant que tu ne leur offres le quotidien que tu imaginais partager avec eux ?

Il n’y a aucune raison de vous priver plus longtemps de bons moments partagés ensemble, même - et surtout - dans l’ordinaire du quotidien.

Et vous ? Vous vous dites parfois que "ça n'est pas si terrible que ça ?"

Vous voudriez faire le point et découvrir où vous en êtes ? Savoir si vous profitez du quotidien avec vos enfants ou si vous subissez leurs cris et la course infernale ? Alors pourquoi ne pas commencer par faire le point en téléchargeant cet eBook gratuit qui vous permettra découvrir si vous profitez un peu, beaucoup ou pas encore du quotidien avec vos enfants ?...

J'y ai recensé 20 moments incontournables de nos semaines de parents : des départs du matin au créneau "bain-repas-coucher" du soir.

Dans cet eBook, je vous dis tout sur ces 20 temps-forts et ce qui les rend essentiels pour nos enfants. Faites le test et identifiez les moments "cool" et les moments "chauds" de votre quotidien !

L’auteure :

Je suis Céline Syritellis. Avec Paizi, j’accompagne les parents qui doutent ou culpabilisent quand les crises s’enchaînent et qui aspirent à davantage d’harmonie avec ceux qu’ils aiment le plus. Je les aide à trouver les solutions pour retrouver le plaisir dans le quotidien avec leurs enfants.

Suivez Paizi sur facebook pour trouver les clés qui vous permettront de retrouver du plaisir dans le quotidien avec vos enfants.

Crédit photo : Tao Heftiba

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly