Return to site

Habillage : 10 astuces pour sortir des batailles quotidiennes

· Profiter ensemble

Le moment de l’habillage fait partie de ces moments du quotidien ou tout peut basculer pour un pull qui gratte trop, un legging serré ou une robe d’été que votre fille a décidé de porter en ce matin d’hiver…

Les matins de semaine, ce genre de « détail » a le chic pour nous mettre dans le rouge côté émotions et côté timing !…

Avez-vous déjà vécu ces matins où tout dérape au moment de l’habillage ?

C’est typiquement le genre d’étape de nos routines matinales sur laquelle parents et enfants ne portent pas le même regard. On le considère comme une étape sans intérêt, un passage-obligé qu’on voudrait expédier.

Pour nos enfants, l’habillage c’est aussi l’occasion d’exprimer leurs besoins, leurs envies ou même leur créativité en matière de look !

Parmi les besoins qui se manifestent au moment de l’habillage, il peut y avoir le besoin d’autonomie ou de confiance (« laisse moi choisir », « je vais te montrer que je sais faire ») ou le besoin de faire de tout un jeu, même les moments qui vous semblent le moins appropriés…

L’habillage c’est aussi une occasion idéale d’exprimer ses envies en choisissant son tee-shirt préféré ou des assortiments de couleurs que vous n’oseriez pas porter.

Alors comment les rendre autonome sans craindre qu’ils n’attrapent froid ?

Comment respecter leurs envies sans craindre le regards des autres parents ou de l’instit’ sur leur style vestimentaire ?

Comment éviter les drames quand le temps est compté avant de partir le matin ?

Dans cet article, je partage avec vous 10 astuces précieuses pour mettre toutes les chances de votre côté.

#1 Retirer les vêtements qui ne sont pas de saison

Une façon simple et efficace de mettre fin aux batailles à cause de ses vêtements préférés qui ne sont absolument pas de saison !

Pour un enfant qui n’a pas l’âge ou n’a pas encore appris à sélectionner ses vêtements en fonction du temps qu’il fait dehors, faire du tri dans ses tiroirs ou sa penderie évitera les batailles autour de la robe d’été en plein hiver.

#2 Créer une garde robe qui évite les erreurs de goût

Si vous n’avez pas l’intention de déroger à vos principes « mode » mais que cela génère trop de conflits au quotidien, il est possible de ne laisser à disposition que des vêtements qui relativement assortis. Si la garde robe de votre enfant ne s’y prête pas mais que vous ne tolérez aucun fashion faux-pas, une alternative consiste à ranger les vêtements par ensembles assortis plutôt que par catégories (hauts, bas, …).

C’est une solution plus complexe du point de vue de la gestion du linge mais si c’est votre principe, il y a fort à parier que vous vous accommoderez des contraintes de gestion que ça impose.

#3 Annoncer la météo au moment de donner le signal de l’habillage

« Il est l’heure de s’habiller. Aujourd’hui ils annoncent de la pluie et du froid »

« On s’habille les enfants ! Regardez, moi j’ai mis mon gros pull »

Ces indications sont plus efficaces que des interdictions (et surtout que des reproches) car elles évitent d’être dans un rapport de force avec votre enfant. Pour ceux qui sont titillés par un fort besoin de s’affirmer, ça peut être une alternative salvatrice !

#4 Disposer des étiquettes dans l’armoire ou les tiroirs

Pour les enfants plus jeunes qui ont de fortes velléités d’autonomie mais qui n’ont pas encore toutes les clés pour s’habiller seul et correctement de A à Z, un jeu d’étiquettes à positionner dans l’armoire ou les tiroirs pourra leur donner les repères nécessaires.

Il est par exemple possible de coller des étiquettes numérotées qui indiquent l’ordre dans lequel choisir et enfiler ses vêtements.

Cela peut permettre aux plus distraits de rester concentrés jusqu’au bout et aux plus jeunes de ne rien oublier.

#5 S’en remettre à une règle tout en préservant l’autonomie 

Afficher la règle, notamment sous la forme d’une liste de vérification (check-list) permet de « déléguer » l’autorité et sortir de l’opposition frontale.

Il devient alors plus facile de remplacer les reproches qui ont le chic pour faire monter votre enfant dans les tours par un innocent : « As-tu vérifié que ta tenue est OK pour la saison ?? »

« Tu te souviens des chaussures que tu peux choisir quand tu portes des collants et une jupe ? »

#6 Donner des jokers

Des cartes-joker peuvent devenir vos nouveaux alliés pour intégrer de la souplesse et accompagner les apprentissages.

« Il sait très bien s’habiller tout seul mais il refuse de le faire ! ». Pour les enfants qui sont encore des « apprentis-autonomes », 1 à 3 jokers par semaine donnant droit à un coup de main pour l’habillage peut vous offrir une porte de sortie honorable ;-)

Un joker « Je choisis la tenue qui me plaît » vous permet de laisser des occasions mesurées pour que votre enfant affirme ses goûts et sa personnalité.

#7 Préparer ses vêtements la veille

Chaussette qui manque, pantalon préféré tâché, … Préparer ses vêtements la veille est un grand classique qui permet d’éviter d’avoir un gérer des déconvenues ou des conflits quand il est déjà l’heure de partir à l’école.

#8 Garder un créneau pour le passage en revue des troupes

Quand on n’a pas le goût de tout gérer la veille ou de formaliser des règles simples, il peut être utile de prévoir une marge de temps pour vérifier que tout le monde a une tenue adaptée et procéder aux éventuels ajustements.

#9 Prévoir des séances d’entraînement

« Il veut tout faire tout seul mais ça prend trop de temps ! » Quand les batailles autour de l’habillage sont liées à des questions d’autonomie, planifier des moments d’entraînement permet de nourrir le besoin d’autonomie et d’apprentissage de l’enfant sans subir le stress de l’horaire.

#10 Eviter les distractions

Utiliser une comptine ou le tube du moment que vous enfants adorent peut s’avérer très efficace pour éviter que le temps pris pour l’habillage ne déborde.

Cela maintiendra la concentration des enfants qui ont tendance à se laisser distraire alors qu’ils ne sont qu’à moitié habillé. Ce sera un challenge ludique pour ceux qui ont tendance à faire durer en longueur le temps de l’habillage : « Il faut être habillé avant la fin de la chanson, d’accord ? Top, c’est parti ! »

Une seule erreur à éviter : mettre en compétition les enfants en leur proposant de faire la course. Le temps gagné pour l’habillage peut être aussitôt perdu dans la gestion des déceptions voire des conflits !..

Deux points communs derrière chacune de ces astuces : toujours préférer les encouragements (« Tu as une seule chaussette?… Tu enfiles sa copine qui lui manque tant ? ») aux reproches (« Mais tu n’as même pas fini de mettre tes chaussettes ??!! ») et préférer les indications (leur dire comment faire ) aux ordres et aux interdictions.

Et vous ? Qu’est-ce qu’il vous manque pour sortir des batailles autour de l’habillage ?

Avez-vous déjà testé certaines de ces astuces ? Envie d'en tester de nouvelles ?

Quelle est celle qui vous inspire le plus ?

L’habillage fait partie des 20 temps-forts de notre quotidien de parents que je vous présente dans cet eBook à télécharger gratuitement.

Vous y découvrirez 19 autres temps-forts qui sont autant d’occasions de profiter des moments que vous partagez avec vos enfants ;-)

En bonus, faites le test et découvrez quels sont les temps-forts « zen » et les moments « chauds » de votre quotidien.

L’auteure. Je suis Céline Syritellis et je suis coach parentale. J’ai créé Paizi pour aider les mamans à retrouver un quotidien paisible avec leurs enfants. Je leur propose des solutions personnalisées pour gérer sereinement les crises et les oppositions et (re)devenir la meilleure version de la maman qu'elles sont !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OKSubscriptions powered by Strikingly