Return to site

Les 3 défis des parents qui veulent transmettre une éducation différente de celle qu’ils ont reçue

... Et comment les relever !

· Être parent,Question d'education

Dans mes séances de coaching avec des parents - essentiellement des mamans - les allusions à leur propre enfance sont nombreuses. Que ce soit un choix délibéré ou une attitude moins consciente, beaucoup ont fait le choix pour leurs enfants d’une éducation différente de celle qu’ils ont reçue.

La plupart du temps, ce choix est guidé par la recherche de davantage de bienveillance vis à vis des enfants mais aussi par l’envie de transmettre à leurs enfants ce dont ils ont le sentiment de manquer aujourd’hui : la confiance en soi et la conscience de sa propre valeur, la capacité d’être à l’écoute de ses émotions, …

« [Ces] méthodes obsolètes de l’époque où l’éducation formait des enfants obéissants, qui adultes devenaient des personnes névrotiques » Jesper Juul

Pourtant, ce choix n’épargne pas les challenges de l’éducation de jeunes enfants. Et peut être peut-il expliquer des difficultés inédites que vivent de nombreux parents d’aujourd’hui…

Faire le choix d’une éducation différente que celle qu’ils ont reçue, qui fera la part belle à la bienveillance et à la prise en compte des besoins de l’enfant, n’est pas un choix de facilité.

Crises, oppositions, bras de fer, disputes, … Quand, malgré ces bonnes résolutions, les difficultés s’enchaînent dans la course infernale du quotidien, on peut être tenté par un retour en arrière, à des méthodes « à l’ancienne ». Stop ! Pas de panique, tout est normal ! Il ne s’agit peut être là que de l’un des 3 défis que doivent relever les parents qui choisissent de ne pas élever leurs enfants comme ils ont été élevés.

Dans cet article, je partage avec vous ces 3 défis inédits et vous donne les clés pour les relever.

#1 Devoir (presque) tout ré-inventer.

Faire le choix d’une éducation différente de celle qu’on a reçue implique de se construire de nouveaux repères et de nouveaux automatismes.

Même si c’est un choix mûrement réfléchi, que l’on a fait en conscience et éventuellement en couple, il impose de se poser explicitement un tas de questions, notamment sur les règles qui nous semblent justes, les repères que l’on veut donner, le modèle que l’on veut incarner, … Le tout en s’essayant à une nouvelle façon de communiquer.

On peut être convaincu par ses lectures, se laisser inspirer par les clés proposées dans les livres sur la parentalité et l'éducation bienveillante. Mais les livres, même les plus inspirants, ne nous préparent pas toujours à mettre tout cela en pratique dans la course du quotidien. Et peu nous donnent les réponses aux questions inédites de nos propres enfants.

Les parents qui transmettent une éducation proche de celle qu’ils ont reçue pourront non seulement s’inspirer des réactions de leurs propres parents et mettre leurs pas dans les leurs ; mais également les solliciter pour leurs sages conseils face à leurs difficultés du moment. C’est moins évident quand on ne se sent pas « en phase » avec les réflexes éducatifs de ses propres parents…

 

La clé pour relever ce défi : Ne pas élever ses enfants comme on a été élevé impose de prendre le temps de décider de « où placer le curseur ». C’est la principale difficulté qu’évoquent les mamans qui me contactent. À défaut d’avoir grandi avec ces repères, elles sont confrontées aux doutes face à chaque difficulté : «Jusqu’où dois-je insister et tenir bon ? », « Quand est-ce que c’est nécessaire de ‘lâcher’ ? » Ou encore « Comment ‘lâcher’ sans avoir le sentiment de ‘céder’ ? »

#2 Ne pas « tomber de l’autre côté du cheval ».

Quelle est la juste alternative à l’éducation que vous avez reçue ? Comment ne pas prendre le chemin d’un trop grand « laisser-faire » ? À quel(s) niveau(x) doivent se situer les arrangements que vous souhaitez apporter à la façon dont vous avez été élevé ?

Quand on a manqué de reconnaissance, on peut être tenté par un excès de compliments qui risque de ne pas alimenter davantage un solide capital « confiance en soi » chez nos enfants.

Quand on a manqué d’attention, on peut être tenté par une grande disponibilité et une omniprésence qui ne combleront pas davantage les besoins de nos enfants.

Quand on a souffert de se heurter à trop de limites, trop durement imposées, ce n’est pas l’absence (même relative) de limites qui donnera à nos enfants davantage de sérénité et un sentiment plus fort de sécurité.

La tentation peut être grande de s’engager sur le chemin opposé sans pour autant qu’il soit plus juste…

" Les mères trop dévouées le sont presque toujours à cause de leur propre histoire. Je veux être une mère parfaite tant j'ai peur de répéter ma mère qui m'a tant fait souffrir" Boris Cyrulnik

Se promettre de devenir la plus patiente et la plus attentive des mamans, être tentée de croire que l’on puisse être toujours disponible et toujours à l’écoute : est-ce vraiment l’alternative la plus juste à l’éducation reçue de la génération précédente ?
Ces résolutions sont-elles réalistes ? A quel point sont-elles réellement ce dont nos enfants ont besoin ? De nombreuses mamans s’y sont essayé et n’ont fait que nourrir la culpabilité de ne pas y arriver et de revenir aux réflexes acquis dans l’enfance.

La clé pour relever ce défi : Si vous avez une vision claire de ce que vous ne voulez pas reproduire avec vos enfants, il vous faudra décider d’un autre chemin qui ne soit pas pour autant l’exact opposé de celui emprunté par la génération précédente (ce qui reviendrait à reproduire la même chose si l’on y pense…).

#3 Découvrir comment transmettre ce qu’on pas reçu soi-même étant enfant.

Dans cette recherche de modèles et de repères sur le chemin de cette éducation que vous souhaitez pour vos enfants, ne négligez-vous pas ce qui vous a vous-même manqué ?

  • Quand on a pris l’habitude de réprimer nos émotions, comment montrer le chemin à nos enfants vers une meilleure connaissance et l’accueil de leurs propres ressentis ?
  • Quand la langue du respect et de la bienveillance n’est pas notre langue maternelle, comment réussir à la parler jour après jour, même dans le feu de la course infernale du quotidien des parents ?

C’est l’une des raisons pour lesquelles je suis convaincue que la proposition de l’éducation bienveillante - aussi noble soit-elle - est plus difficile à mettre en oeuvre qu’on ne le croit pour beaucoup de parents d’aujourd’hui.

Si vous faites partie de ceux qui ont fait ce cheminement et tentent de changer de modèle pour cette nouvelle génération, restez confiants !

« Nous avons hérité d’une tradition violente qui a fait la preuve de son efficacité à rendre les gens agressifs ou dépressifs, en tous cas malheureux » Isabelle Filliozat

Si les batailles perdurent, ne concluez pas trop vite à la nécessité de revenir à un modèle « à l’ancienne ». Peut-être est-ce seulement le signal qu’il vous faut prendre le temps de créer vos repères, décidez de l’endroit où vous allez placer le curseur.

La clé pour relever ce défi : Si vous vous êtes engagés dans ce changement, il sera nécessaire d’accepter de transmettre en fonction de ce que vous avez reçu et de ce que vous pouvez offrir. Vous ferez alors un pas supplémentaire vers le changement qu’ils veulent accomplir…
Si ça n’est pas encore le cas, ce défi vous amènera peut-être à porter un regard bienveillant ce que vous avez reçu de vos propres parents…

Et vous ? C’est sur ce chemin que vous vous êtes engagés ? Quels sont vos plus grands challenges ?

Je suis Céline Syritellis et je suis coach parental. Mon job à moi, c’est de soutenir les parents qui s’apprêtent à relever ces défis. Je les aide à découvrir comment s'y prendre au quotidien. Mon rôle n’est pas de leur fournir des repères universels, mais de les aider à cheminer vers les clés qui leurs permettront de préserver ce qui compte le plus pour eux.

"Non seulement il n'y a pas de honte à se faire aider, mais le vrai courage est là" Isabelle Filliozat

Si vous faites partie de ces parents qui doivent (presque) tout té-inventer et que vous ressentez le besoin d’être guidé pour construire ce nouveau chemin, je vous invite à me contacter pour une séance découverte pour faire le point sur vos doutes et découvrir comment mettre fin aux crises et aux oppositions qui empoisonnent votre quotidien.

Vous pouvez aussi rejoindre la liste de mes contacts privés avec lesquels je partage des contenus exclusifs en complément des articles du blog ;-)

Crédit photo : Les Anderson on Unsplash

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK